GABY

Je sais que vous connaissez bien Gaby, notre prépa de folie. Vous l’avez vue sous toutes ses coutures, vous avez apprécié ses performances d’accélérations, ses dérapages sur les plages du Médoc et peut-être même que vous l’avez rencontrée sur l’un de nos stand ! Mais il est temps que je vous raconte sa véritable histoire, les détails croustillants de sa construction et les anecdotes de sa customisation !

Le Projet

Au départ, il y a eu une rencontre (lors d’un apéro comme bien souvent !) un soir d’octobre 2017 à Bordeaux pour fêter l’anniversaire du garage moto Chez Poirot. Camille et moi sommes toujours partantes pour une bière avec les copains ! Et en effet beaucoup de monde était là ! On a commencé à papoter avec Flo de SteelBike Concept. Il fait du custom moto, des préparations moteurs, des échappements de folies, des courses de dragster et des soirées techno plutôt marrantes, voilà ce que l’on comprend ! Personnage plutôt étonnant et assez éloigné de notre univers…pour le moment ! Nous lui parlons de Eudoxie qui n’en est encore qu’à sa première collection. Il se prend au jeu et nous dit « ça serait pas méga cool de vous faire une moto custom EUDOXIE ? Du genre girl rock et badass à la fois!? » là évidemment avec Camille nos yeux ont commencé à briller..! Il a vite compris et cerné l’identité de la marque !

ETAPE 1 : LE BRIEF

Ca aurait pu être des paroles en l’air mais 10 jours plus tard nous avons toqué à sa porte à Bordeaux Lac… Flo nous ouvre et nous fait visiter son atelier. Un bureau, un showroom avec quelques prépas, un coin salon avec une tireuse (absolument nécessaire) et derrière une porte battante un grand atelier avec beaucoup motos et 2 ponts. C’est son atelier qu’il développe depuis 2015.

Nous passons (avec une bière) dans sa partie bureau. Nous avons déjà une vague idée de l’esthétique de la moto et de son budget. Au départ nous parlons d’un chopper, il rit, c’est apparement hors tarif… Bon, la discussion reprend, je lui montre les motos qui nous plaisent. Nous commençons à en tirer le portrait robot… ce sera un street tracker… La définition technique : un scrambler avec deux roues de la même taille avec un look vintage. La définition officieuse : une bécane méga stylée !

Maintenant que le projet commence à se structurer il va nous falloir une moto à travailler ! Les choses sérieuses commencent !

ETAPE 2 : LA BASE

Nous n’avions pas de moto à l’esprit, juste la volonté de créer une custom légère, fine, féminine, maniable et hyper simple à prendre en main. Flo nous a donc fait une liste de modèles qui pourrait correspondre à nos attentes tout en gardant à l’idée le budget, la fiabilité, la disponibilité des pièces d’usures et la cylindrée. Camille s’est mise à fond sur Le Bon Coin, à la recherche de LA perle rare… Il ne lui a fallu que quelques semaines pour voir passer la bécane tant espérée… une HONDA 250 CUSTOM de 1982. Chez un concessionnaire du centre de la France, après un appel de Flo et quelques questions techniques de connaisseur… Le deal est scellé et nous la recevons directement au garage. Autant vous dire qu’à l’heure du déballage c’était le bonheur dans les yeux de Camille qui était là pour l’accueillir !

ETAPE 3 : LES GRANDES LIGNES

Du coup ça y est la moto est là, et elle est vraiment dans son jus… Elle a un look vraiment old school ! L’étape suivante consiste à prendre les grandes décisions formelles… Pour y voir un peu plus clair je fais des tests sur photoshop. Nous décidons dans un premier temps du réservoir, 1 jante à rayon, 1 jante à bâton, la boucle arrière qui remonte (comme sur les ancien trial), la couleur du cadre, la couleur principale de la carrosserie… Une étape méga chouette parce que les idées n’ont pas de limite mais il faut bien en choisir une ! Elle sera donc blache, noire et dorée..! Nous sommes d’accord il est temps de passer à l’action. Flo commence à enlever ce qui ne nous servira pas : les garde boue, le guidon, les rétros, les échappements bas, le compteur, le réservoir, la selle, la roue et les feux arrière… Nous commençons à y voir plus clair.

ETAPE 4 : À LA RECHERCHES DES PIECES

En parallèle et vu comme nous avons épuré le bolide, je pars en quête des éléments manquants :

  • Pour avoir une roue arrière canon, après quelques jours de recherche je trouve une joli jante de 400GSX sur un site de pièce vintage
  • Pour un guidon fun nous décidons de mettre en place un guidon type BMX avec une barre transversale pour un look 80’s
  • Pour une tête toute mignonne nous choisissons un joli phare plat
  • Le réservoir vient de la collection personnelle de Flo c’est celui d’une 250GN
  • Une chaîne doré pour coller avec le thème couleur
  • Cale-pieds, poignées, clignotants, plaque latérale, compteur, pneus à tétines et j’en passe ..!
  • Mais aussi et d’un côté plus technique Flo commande toutes les pièces d’usures pour remettre en forme cette machine !


ETAPE 5 : LE VIF DU SUJET

Maintenant que nous sommes face au squelette de la moto de nouvelles questions pratiques se posent…

Avec ce nouveau réservoir où va être placée l’assise ?

Où sera le contact avec la clef ?

A quel niveau il faut couper le cadre pour avoir la boucle arrière qui nous plait ?

A quoi va ressembler la ligne d’échappement ?

Autant de questionnement sur lesquels nous finissons par tomber d’accord, et ça va être fun ! Flo est motivé pour faire un double échappement libre qui finira juste sous la selle… ça promet ! Selon lui la petite cylindrée que nous avons choisi s’y prête très bien, le bruit devrait être sympa mais pas too much. Les commandes aux pieds vont aussi devoir être bougées parce que la pilote va vraiment avoir le look d’un biker à frange !

Nous sommes impatientes d’entendre et de voir ça !

ETAPE 6 :  LA MISE EN PLACE

Nous avons tout reçu ! Le puzzle peut commencer ! Nous remontons touuute la moto, Flo ajoute des pâtes de fixations pour les nouveaux éléments. L’allure générale commence à apparaître ! Quelle beauté !

Évidemment des petits problèmes apparaissent, l’entre-axe de la roue arrière que nous avons changé n’est pas le même, mais à chaque fois Flo trouve des solutions et nous faisons usiner des entretoises (par mon papa ! Merci Jacques !). C’est aussi ça la custom, pas seulement de l’esthétique mais aussi résoudre des problème, adapter, créer des pièces pour que la moto soit fonctionnelle. Cela nécessite un vrai savoir faire dans des domaines très différents et aussi un atelier bien fourni ! C’est aussi à ce moment que l’on a besoin d’une selle. Flo crée un fond de selle que l’on amène chez le sellier, on lui explique ce que l’on veut, une monoplace, assez haute avec une étiquette dans la surpiqure. Quelques jours plus tard elle est prête ! Et c’est top !

ETAPE 7 : DEMONTAGE TOTAL

Aaaah vous pensiez que c’était fini !? Eeeet non ! Maintenant vient le temps de la finalisation de chaque pièce. La moto retourne en mille morceaux et attention ne pas perdre le moindre écrous ! Ca commence par la peinture de la partie cycle du haut moteur et de la jante arrière à l’époxy (un traitement très résistant qui consiste à mettre une couche de peinture et ensuite à cuire les pièces). Ensuite les éléments de carrosserie vont chez KolorBike pour une peinture au top, un noir à paillettes doré. Je prends le relais pour ajouter la Eudoxie touch ! Une peinture à la main sur la carrosserie ! La roue avant va se faire re-rayonner pour être toute brillante, on ajoute même des embouts noirs pour un petit détail mignon. Un nettoyage approfondi du moteur et des éléments mécanique est nécessaire, nous y allons à l’essence et à la brosse à dents, et ça finit par briller ! Ensuite le centre de la roue arrière doit être polie, c’est moi qui m’y colle et franchement c’est hyper fastidieux ! Partir d‘un métal brut, le poncer d’abord avec du papier épais puis de plus en plus fin pour finalement en sortir une pièce qui brille… ça m’a pris une journée complète ! Flo a remis en état l’intérieur du moteur et son associé dit ‘le Blond’ nous a fait un super faisceau électrique. Tout semble ok… Mais le suspense reste présent, c’est toujours la surprise jusqu’au dernier moment !


ETAPE 8 : REMONTAGE FINAL

Ca y est tous les éléments sont peints, brillants et propres ! Le remontage ultime peut commencer ! Les pneus sont montés sur les jantes. Le moteur et remis dans le cadre blanc. La double ligne d’échappement est fixée. Le réservoir est posé. Les plaques latérales sont re-vissées..! Et la touche finale… Le GO FAST OR DON’T GO que je peins sur le flanc du pneu arrière, ça claque ! Il est 2h du matin Flo et Jérem’ viennent de finir tous les réglages, évidemment nous ne sommes jamais trop à l’avance !

Ca y est Gaby est là, devant nous et ses premiers tours de roues sont au top ! Un bruit qui ne laisse pas indifférent et un look rock juste comme on l’aime ! Regardez par vous-même !

Depuis elle est devenue une vraie part de la marque, une vraie extension ! Elle est venu avec nous au Salon de Lyon, au Wheels&Waves, au Cafe Racer Festival mais aussi lors de nos photoshoots ou pour des contests comme le Deus Bike Build Off..! Alors un grand merci à Flo pour son envie, son expertise et sa motiv’ ! Il a su nous apporter ses connaissances mécaniques en comprenant notre esthétique ! Une belle collab’ qui nous donne envie de recommencer!

 

 

Pour voir un peu plus l’envers du décors et les différentes étapes, rdv sur la story à la une de notre page instagram !

Crédits photo : Pierre Blondelle 😉